jay

Rumeur sur un supposé divorce entre Jay-z et Beyoncé

Actuellement en tournée pour « On the Run Tour », qui s’achevera en fin septembre, Channel 24 fait l’annonce selon laquelle, la tournée prendra fin en même temps que la fin du mariage de Jay-Z et Beyonce. Ce qui veut dire que le couple envisage divorcer ?

Pour ceux qui ont fait attention, ils auraient dû constater qu’aucun d’entre eux ne porte une bague a expliqué une source proche des deux stars. Et cette même source d’ajouter qu’ils « tentent de trouver une issue de se séparer sans divorce ». D’après les propos de la même source « Hova » et « Bey » seraient en train de murir cette pensée depuis plusieurs mois.

« Ils ont commis l’erreur classique de penser qu’un enfant pourrait modifier et apporter une nouvelle lumière, mais, cela n’a pas marché », a expliqué la source proche du couple qui précisent que leur conseiller matrimonial n’a pas pu les ramener à la raison et faire en sorte que leur union reprenne son chemin.

Le vendredi 11 juillet, au cours d’un concert organisé au Metllife Stadium, Jay-Z dévoilé une tendresse sans pareil à sa femme alors qu’elle était en train d’interpréter « Drunk in love ». Sous un air totalement envouté par la diva, « The Boss » comme on l’appelle paraissait saoul d’amour pour sa reine. Espérons cependant, que cette histoire n’est qu’une simple tempête qui sauvera leur couple pour le bien de leur fille.

Cameron freiné par les députés

Le premier ministre britannique avait présenté à l’assemblée une motion sur une intervention militaire en Syrie et celle-ci a été rejetée.

Il a annoncé qu’il s’en tiendrait aux résultats des votes même si il aurait pu passer outre. Cela a été dur pour lui du fait que sa majorité n’était pas d’accord avec lui et il a dû se résigner dans la nuit du jeudi au vendredi à accepter les résultats du vote.

Les troupes du royaume uni ne participeront pas à l’intervention envisagée en Syrie. Le premier ministre s’était retourné vers l’assemblée du fait que l’aval des nations unies n’avait pas été donné.

Son intervention n’aurait pas été légale et condamnable. Il est vrai que ces derniers temps la calasse politique et la population hésitaient sur le besoin imminent d’intervenir militairement en Syrie.

Les preuves concernant l’utilisation des armes chimiques n’étant pas réunies et les déboires de la guerre d’Irak ont augmenté le doute sur le sujet l’issue du vote, il y avait 285 voix contre et 272 pour. De prime abord, le vote était consultatif mais les résultats ont penché contre l’intervention à sa grande surprise et donc annule tout engagement. Il espérait que sa manière de voir les choses était bonne.

Somalie : Les Shebabs ont attaqué le QG de l’ONU

Cinq employés de l’ONU dont trois étrangers et deux gardes somaliens, ont péris ce mercredi lors d’une attaque menée par des rebelles islamistes shebabs contre le Quartier général des Nations unies à Mogadiscio. Plusieurs informations provenant d’un employé de l’ONU à Mogadiscio et d’une source de l’ONU à Nairobi au Kenya stipulent que ce sont trois étrangers tous employés et salariés et deux contractants. Aucune information concernant leurs nationalités n’a pour l’instant filtré.

Les Bureaux de l’ONU à Mogadiscio n’ont pu être joints pour confirmer officiellement ce bilan. Cependant au moins trois civils somaliens qui se situaient à proximité du lieu de l’attaque ont eux aussi été tués, pris au piège par les affrontements entre les forces somaliennes de l’Union africaine (Amisom) et celles des insurgés, a indiqué un représentant de la police somalienne.

Cette attaque a été revendiquée par les insurgés islamistes shebabs qui selon eux a été pilotée par « la Brigade du martyr ». « Le complexe des Nations Unies a été attaqué par les commandos… nous avons tout provoqué des explosions et ensuite nous sommes introduit dans le complexe, pour affronter les forces infidèles », a annoncé à la mi-journée un haut dirigeant shebab à l’AFP (Agence France-Presse) par téléphone qui a souhaité rester dans l’anonymat.