grece

La réunion de l’Eurogroupe se termine sans accord

gLes ministres des Finances de la Zone euro ont quitté leur réunion jeudi vers 16 h320 sans qu’aucun accord ne soit trouvé entre la Grèce et ses créanciers.

L’unique réponse est que les institutions et la Grèce vont poursuivre les pourparlers. L’Eurogroupe va se réunir encore plus tard, mais pas ce jour a écrit sur Twitter, le ministre finlandais des Finances Alexander Stubb.

Les discussions concernant le renflouement financier de la Grèce vont nécessiter plusieurs heures supplémentaires, mais un happy end est attendu avait déclaré avant le président du Conseil européen, Donald Tusk avant une réunion des 28 à Bruxelles.

« Nous travaillons actuellement et ce qui est sûr c’est qu’il faut encore plusieurs heures » pour trouver un accord entre Athènes et ses créanciers » mais j’ai le sentiment que différemment aux tragédies de Sophocle, cette affaire grecque aura un happy end » a-t-il déclaré.

François Hollande a quant à lui déclaré qu’il est possible de « trouver un accord » « le plus tôt sera le mieux, l’accord doit arriver à un moment qui n’est pas le moment extrême.

Charles Michel veut encore espérer

Le premier ministre Belge, Charles Michel a déclaré qu’il est « décidé à tout faire pour qu’un accord soit trouvé » entre la Grèce et ses créanciers pour ne qu’Athènes se retrouve en défaut de paiement à la fin du mois lors de son arrivée au sommet des chefs d’Etat de gouvernement de l’UE jeudi à Bruxelles.

fifa

Fifagate: Richard Cullen, ténor du barreau américain a été choisi par Blatter pour sa défense

blattLa défense de Sepp Blatter, président démissionnaire de la Fifa sera assurée par Richard Cullen, un avocat, ténor du barreau américain.

On rappelle que Sepp Blatter est plongé dans une grande affaire de corruption présumée d’après la Fédération internationale de football. Le secrétaire général de la Fifa, Jérôme Valcke sera défendu par l’avocat américain Barry Berke d’après le porte-parole de la Fifa.

Une connaissance James Comey, directeur du FBI

Agé de 67 ans et ex procureur fédéral de Virginie et actuellement président d’un grand cabinet d’avocats depuis 2006, McGuireWoods LLP, installé en Virginie, il dispose aussi de plusieurs bureaux à Londres et Bruxelles. Disposant d’une expérience avancée, il a une connaissance avérée des secrets du système judiciaire américain et est un ami du directeur du FBI James Comey, également originaire de Virginie et qui a travaillé pour McGuireWoods entre 1993 et 1996.

M Cullen fut l’avocat d’Elin Nordegren, l’ancienne femme de Tiger Woods. Faisant partie du parti républicain, il a assuré la défense de nombreux députés du Congrès dans les enquêtes du ministère de la justice et fut également l’avocat de plusieurs responsables de la CIA et du département de la Défense dans une enquête portant sur les techniques d’interrogatoires au temps de Bush, d’après son site internet.

L’avocat de Valcke expérimenté dans les affaires financières

Quant à Barry Berke, installé à New York, est également très expérimenté dans la délinquance en col blanc et surtout dans les affaires financières. Travaillant chez Kramer Levin Naftalis & Frankel LLP, un autre poids lourd du droit qui possède une succursale à Paris.

Autrefois, il a défendu, un ex cadre de la Deutsche Bank à New York, Alex Brown, dans l’une des plus grande affaires d’évasion fiscale aux Etats-Unis, dans laquelle, le sujet a été acquitté. Celui-ci a également prit la défense de JP Morgan Chase suite à la crise financière et l’ex chef de la police de New York, Bernard Kerik, lit-on sur son site

banquelignetrad

L’avenir des banques en ligne

Comme dit l’adage, tout début est difficile et le secteur des banques en ligne n’a pas fait l’exception. En effet, ce secteur a connu des difficultés à ses débuts. Mais, heureusement, ceci n’est qu’un mauvais souvenir. À ce jour, le secteur bancaire en ligne est en plein expansion, il compte de plus en plus de clients.

Même si la France compte moins de 10 banques en ligne, comme Boursorama, ING Direct, ou encore Fortuneo, ces dernières ont la confiance de leurs clients et font leur satisfaction. Les banques électroniques mettent l’accent sur des produits innovants et faciles à utiliser. Chacune cherche à proposer le meilleur produit pour attirer le plus de clients.

Cette concurrence profite aux clients qui disposent de bons services à de faibles prix. Tout ceci montre que ce secteur a encore de beaux jours devant lui.

Les utilisateurs de banque en ligne

Une récente étude a montré que les banques en ligne sont principalement utilisées par des cadres supérieures. En effet, 65% de leurs clients un diplôme supérieur alors que la moyenne nationale est de 35% et 76% des clients ont un revenu net mensuel supérieur à 1830 euros.

La clientèle des banques électroniques est donc aisée et ceci est dû au fait que leurs conditions d’ouverture de compte sont un peu drastique. Certaines banques électroniques exigent même au client la garantie d’alimenter, mensuellement, son compte avec plus de 1000 euros. Mais, il y en a d’autres qui ne demandent que 300 euros d’ouverture.