trump

Etats-Unis: Donald Trump expulse un journaliste de quitter sa conférence de presse

ramCandidat républicain à la Présidentielle américaine Donald Trump pense que le journaliste Jorge Ramos, présentateur de la chaine hispanique aux Etats-Unis, Univision ne lui avait pas correctement parlé

Très en tête dans les sondages pour les primaires républicaines, le candidat à la Maison Blanche a expulsé un présentateur de la chaine hispanique américaine Univision.

Quand Jorge Ramos, s’est mis debout pour lui poser une question, le milliardaire américain s’est adressé à un autre journaliste et lui demander de reprendre sa place de façon sèche. « Asseyez-vous. Vous n’avez pas été appelé Asseyez-vous » « J’ai le droit de poser une question lui répond le journaliste et Donald Trump de lui répondre « non vous n’avez le droit, vous n’avez pas été appelé et retournez à Univision ». Alors le journaliste a été conduit vers la sortie par un agent de sécurité.

Questionné sur cette altercation, Donald Trump a déclaré que le journaliste n’avait respecté les règles. « Il s’est levé et a commencé à hausser le ton », a-t-il affirmé. Le journaliste est ensuite revenu dans la salle et poser de nombreuses questions au candidat sur l’immigration. Jorge Ramos avait également estimé « aberrant » le projet du républicain concernant ce dossier, prévoyant le renvoi des 11 millions d’immigrés clandestins des Etats-Unis.

Mais le journaliste hispanique Jorge Ramos n’est pas le seul membre de la presse à avoir été attaqué part de Donald Trump. Comme l’indique Le Figaro, le candidat s’est attaqué mardi à la présentatrice de Fox News, Megyn Kelly, envers laquelle il avait tenu des propos sexistes.

aud

Audi annonce une autonomie de 500 km pour son futur SUV électrique

tronAudi a annoncé qu’il va présenter un nouveau prototype électrique au salon de Francfort le mois prochain. Le constructeur automobile allemand ne fournit aucun nom pour l’instant, mais une autonomie qui pourra atteindre les 500 kilomètres. La production en masse de ce SUV sportif totalement électrique commencera dès 2018.

Confirmation de la rumeur

Audi va dévoilé son SUV sportif totalement électrique au salon de Francfort qui commencera le 17 septembre. D’ailleurs, les médias l’ont déjà nommé le modèle Q6 à cause de sa longueur qui se situe entre le Q5 et le Q7, mais le constructeur allemand l’appelle seulement comme le concept Audi e-tron quattro. Ce concept car dispose d’un aérodynamisme important pour un SUV permettant au modèle de proposer une autonomie de 500 kilomètres.

Ce SUV sera officiellement le second véhicule électrique proposé par la marque allemande mais il sera le premier à être conçut en série. En fait, l’Audi A3 e-tron était mis à disposition du public que sur commande. La batterie lithium-ion du concept car, installée entre les essieux, alimentera trois moteurs électriques, également placés sur les essieux dont un à l’avant et deux à l’arrière. D’après le constructeur, cette hiérarchisation donnera la possibilité au SUV de conserver un point de gravité bas et donc de maximaliser la dynamique de conduite.

pent

États-Unis. Des pirates informatiques russes s’attaquent aux mails du Pentagone

goneLe Pentagone a été attaqué fin juillet par des pirates informatiques qui tenté de s’introduire dans le système d’emails touchant 4000 civils et militaires. Les pirates n’ont pas encore été identifiés.

Ce sont des hackers russes qui auraient lancé une cyberattaque complexe contre les mails non confidentiels de l’état-major interarmées au Pentagone, d’après les responsables américains anonymes indiqués par la NBC.

Des informations collectées et retransmises en moins d’un minute

L’attaque a eu lieu aux alentours du 25 juillet et était adressée à près 4000 civils et militaires qui travaillaient au sein de l’état-major interarmées. Il leur a fallu seulement une minute pour récupérer et publier sur internet, des informations amassées d’après NBC. Notons que l’attaque informatique a été menée via les comptes cryptés et les réseaux sociaux.

L’identité des auteurs de l’attaque n’a pas été officiellement confirmée

Après cette attaque, le Pentagone qui a déconnecté le système d’emails, a dans l’immédiat procédé à l’ouverture d’une enquête approfondie. « Par principe et pour des raisons de sécurité opérationnelle nous ne réagissons par rapport à des cyber incidents ou attaques contre nos réseaux », a précisé la lieutenant-colonel Valerie Henderson, une porte-parole du Pentagon dans un courriel.

Selon des sources de la chaine américaine qui n’ont pas désigné ouvertement la Russie, pensent que l’attaque a été menée sous les ordres d’une agence travaillant pour le gouvernement russe.