to

Un responsable français de Toyota a dû négocier ses vacances

yoDidier Leroy, français et un des vice-présidents exécutif de Toyota a déclaré avoir eu des pourparlers avec ses supérieurs hiérarchiques japonais à son entrée dans la société, ceci dans le but d’avoir des vacances selon les normes européennes. Même lorsqu’on occupe une poste à haute responsabilité dans l’un des leaders du secteur mondiale de l’automobile, il n’est pas évident de prendre des vacances. Didier Leroy a affirmé avoir eu des pourparlers avec ses supérieurs hiérarchiques japonais à son entrée dans la société, ceci dans le but d’avoir des vacances selon les normes européennes.

« Mon épouse est professeure, c’est-à-dire que même si mes enfants sont déjà bien matures, mes vacances sont prises en adéquation avec celles du système scolaire. Donc j’ai eu quelques pourparlers à ce sujet avec mes supérieurs hiérarchiques lorsque j’ai débuté. » a expliqué Didier Leroy à RTL.

Didier Leroy, ingénieur de 57 ans, a commencé chez Toyota en 1998 après avoir débuté sa carrière dans le secteur industriel automobile chez Renault. Il a été récemment promu comme l’un des six vice-présidents du leader mondial du secteur de la construction automobile, le 4 mars dernier.

Il est le premier étranger à occuper ce poste.

Installé à Bruxelles, Didier Leroy, a des exigences en matière de temps libre à l’opposition des pratiques des chefs d’entreprises japonaises, et c’est l’une des qualités que les patrons de Toyota ont apprécié. « Nous nous sommes entendus que je prends des vacances comme tous ceux qui travaillent en France ou en Europe. » a-t-il ajouté.

as

Sony va lancer son casque de réalité virtuelle au premier semestre de 2016

asMorpheus, le casque de réalité virtuelle de Sony pour PlayStation 4 sera lancé en début 2016, a annoncé Shuhei Yoshida, président des Studios de Sony.

Morpheus dispose maintenant d’un écran OLED avec une résolution de 1080p capable de générer 120 images par seconde, le double de la performance du modèle dévoilé lors de la Game Developers’ Conference l’an dernier. Il y aura aussi moins de 18 millisecondes de latence (le délai avant que les mouvements de la tête d’un utilisateur sont représentés à l’écran), qui selon Yoshida est indiscernable de la manière dont les êtres humains perçoivent le monde réel.

La course sur le marché des dispositifs de réalité virtuelle est désormais pleinement en cours. En 2014, Facebook a acquis la société rivale Oculus Rift, bien que les spécifications finales de l’appareil et la date de sortie restent inconnus.

Samsung travaille avec Oculus Rift sur le Gear VR, une version mobile, sans fil du dispositif qui fonctionne avec les smartphones, tandis que Valve Software, a établi un partenariat avec le fabricant de smartphones HTC pour développer son propre casque de réalité virtuelle, nommé Vive. Yoshida n’a pas tardé à reconnaître la concurrence.

« Au cours de la dernière année, nous avons tous vu le monde de la réalité virtuelle exploser, » at-il dit. « Qu’il se agisse de Morpheus, Oculus Rift ou Samsung Gear VR, le nombre d’acteurs dans le domaine augmente considérablement. »

Le casque Morpheus dévoilé à la conférence de presse est apparemment proche d’une version finale des consommateurs. Le casque est relativement léger, et la sangle redessinée distribue le poids uniformément pour un ajustement confortable.

banquelignetrad

L’avenir des banques en ligne

Comme dit l’adage, tout début est difficile et le secteur des banques en ligne n’a pas fait l’exception. En effet, ce secteur a connu des difficultés à ses débuts. Mais, heureusement, ceci n’est qu’un mauvais souvenir. À ce jour, le secteur bancaire en ligne est en plein expansion, il compte de plus en plus de clients.

Même si la France compte moins de 10 banques en ligne, comme Boursorama, ING Direct, ou encore Fortuneo, ces dernières ont la confiance de leurs clients et font leur satisfaction. Les banques électroniques mettent l’accent sur des produits innovants et faciles à utiliser. Chacune cherche à proposer le meilleur produit pour attirer le plus de clients.

Cette concurrence profite aux clients qui disposent de bons services à de faibles prix. Tout ceci montre que ce secteur a encore de beaux jours devant lui.

Les utilisateurs de banque en ligne

Une récente étude a montré que les banques en ligne sont principalement utilisées par des cadres supérieures. En effet, 65% de leurs clients un diplôme supérieur alors que la moyenne nationale est de 35% et 76% des clients ont un revenu net mensuel supérieur à 1830 euros.

La clientèle des banques électroniques est donc aisée et ceci est dû au fait que leurs conditions d’ouverture de compte sont un peu drastique. Certaines banques électroniques exigent même au client la garantie d’alimenter, mensuellement, son compte avec plus de 1000 euros. Mais, il y en a d’autres qui ne demandent que 300 euros d’ouverture.